Outre les phases d’analyse et les procédures administratives, ouvrir un restaurant implique de détenir le budget nécessaire . Afin de déterminer au plus près le montant de l’investissement, plusieurs facteurs sont à considérer.

Un budget de création

L’achat ou la location de la salle

budget pour ouvrir un restaurant 2Afin de pouvoir ouvrir un établissement et accueillir les premiers clients, il faut avoir le bon local. En location ou à l’achat, cet endroit fera l’objet d’un investissement plus ou moins conséquent. Outre le loyer ou le prix d’acquisition et les frais de l’agence immobilière, des travaux peuvent s’avérer nécessaires pour lui donner du cachet. Il faut aussi prévoir les meubles et autres éléments de décoration qui confèrent une identité au restaurant, pour qu’il ait l’ambiance qui cadre avec la cuisine servie.

Les équipements

La cuisine fait la force d’un restaurant. Pour des plats à la hauteur de l’enseigne et pour un service qui tarde juste le temps qu’il faut, équiper la cuisine avec un matériel professionnel est essentiel. D’autres articles, comme la vaisselle, une caisse enregistreuse, un système d’enregistrement des commandes et de facturation… contribuent aussi à offrir un service de qualité.

La formation du personnel

Il faut aussi prévoir de former l’équipe. La formation sur l’hygiène culinaire est obligatoire, non seulement pour ceux qui seront en cuisine, mais aussi pour ceux qui sont en salle, chargés de l’accueil.

Les frais d’administratifs

Les frais administratifs et les coûts de création juridique sont aussi à prendre en compte dans le budget d’ouverture du restaurant. En fonction de la taille et de la forme juridique du restaurant, ces frais peuvent être très élevés. Ils servent à rédiger et enregistrer les statuts juridiques, et à réaliser l’immatriculation de la société auprès du registre du commerce et des sociétés. Il faut aussi souscrire une assurance.

Un budget d’exploitation

Dans les premiers temps, le restaurant peut ne pas dégager un chiffre d’affaires qui permet de couvrir différentes dépenses d’exploitation. Pour les six premiers mois au moins, il est nécessaire d’inclure le budget d’exploitation dans le budget d’ouverture. Ce volet comprend la masse salariale, c’est-à-dire le salaire de l’ensemble du personnel ainsi que les cotisations sociales.

Il faut aussi considérer les charges d’exploitation, qui incluent les factures de gaz et d’électricité. Avoir un stock suffisamment fourni est vital pour faire tourner convenablement le restaurant. Le maintenir à flot nécessite aussi le budget correspondant. La propreté et l’hygiène sont deux facteurs que l’on ne peut se permettre de négliger pour un restaurant. Les frais y afférant sont donc aussi à considérer.